La galerie d'art du peintre DELOS

La galerie d'art du peintre DELOS

Menu
ICARE

ICARE

 

 

Icare

Il donna à son fils des baisers qu’il ne devait pas renouveler, puis se soulevant au moyen de ses ailes, il s’envole le premier, anxieux pour son compagnon, comme l’oiseau qui du haut de son nid  vient de faire prendre à sa tendre couvée son envol à travers les airs. Il l’encourage à le suivre et l’initie à son art dangereux ; il meut lui-même ses propres ailes, l’œil fixé, derrière lui, sur celles de son fils.

Et déjà sur le gauche, avaient été laissé Samos, l’île de Junon, Delos et Paros; à leur droite était Lébinthos et Calymné au miel abondant,  lorsque se prît à goûter la joie de ce vol audacieux, abandonna son guide et , cédant au désir d’approcher du ciel, monta plus haut. Le voisinage du soleil dévorant amollit la cire odorante qui retenait les plumes. La cire fondu, l’enfant n’agite plus que ses bras nus, et, manquant désormais de tout moyen de fendre l’espace, il n’a plus d’appui sur l’air ; et sa bouche criait encore le nom de son père, l’engloutit l’eau céruléenne; c’est de lui qu’elle a tiré son nom.

 

Les métamorphoses – Livre VIII . Ovide